Recycling-Sack
Sac de Recyclage
Sacco di Riciclaggio

CI Sac de Recyclage
info@recycling-sack.ch

FAQ – Questions fréquentes

La notion de «bouteille en plastique» désigne un corps creux en matière plastique, muni d’un bouchon à visser (qui peut également comporter un dispositif de dosage, de formation de portions ou rabattable: p. ex. une tête ou un embout de vaporisation).


En règle générale, les bouteilles en plastique sont remplies de produits liquides ou pâteux (p. ex. lait, crème, shampooing, lotion corporelle, produit de nettoyage, adoucissant ou gouttes pour les yeux). De la sorte, une bouteille en plastique se distingue clairement des autres corps creux en plastique (comme les gobelets, les barquettes, les plateaux, les films thermoformables, les emballages de type blister ou les feuilles monocouche).
Bien qu’une bouteille à boissons en PET soit aussi une bouteille en plastique, elle ne doit PAS être éliminée dans le «Sac de Recyclage». Etant composée d’une part plus importante de PET recyclé (principe «bottle to bottle») et entrant en contact avec des denrées alimentaires, elle ne doit pas être collectée avec d’autres matières. Dans le secteur alimentaire (ou food), des directives strictes s’appliquent à l’utilisation de matière recyclée dans la production d’emballages – surtout du point de vue de l’hygiène des emballages et de la sécurité des denrées alimentaires.
Les bouteilles à boissons en PET ont leur propre système de collecte séparé, géré par l’association PET-Recycling Schweiz PRS.

Les briques à boissons sont des emballages contenant des denrées liquides telles que du lait, des jus de fruits, du thé froid ou des sauces prêtes à l’emploi (donc pas seulement des boissons). La brique à boissons est reconnaissable à ses parties collées typiques, dotées de languettes, ou au logo imprimé d’un fabricant (les trois plus courants étant Tetra Pak, SIG Combibloc et Elopak).

Une brique à boissons est un matériau composite, contenant 75% de fibres de carton (cellulose), 21% de polyéthylène (sous forme de feuille, bouchon ou transition entre le bouchon et les éléments en carton) et 4% d’aluminium (feuille). Toutes les briques à boissons ne contiennent toutefois pas une feuille d’aluminium en guise de barrière.

Les autres emballages en plastique, qui ne sont pas définis par la notion de «bouteille en plastique», sont souvent fabriqués à base de différentes matières. Les feuilles utilisées sont en divers types de matière synthétique (et éventuellement à base d’autres matières), et appliquées par pression, sous l’effet de la chaleur et/ou à l’aide d’adhésif. Aucun procédé de recyclage applicable à large échelle n’est par la suite en mesure de séparer à nouveau cette couche supplémentaire, ou composite, des autres matières. Ainsi, pour l’instant, la seule valorisation envisageable pour ces emballages est thermique (incinération). Il faut donc continuer de les jeter avec les ordures ménagères et NE PAS les déposer dans le «Sac de Recyclage».
Les briques à boissons sont une exception en matière de matériaux composites et peuvent ou doivent être collectées dans le «Sac de Recyclage». Ces emballages peuvent bien être traités et valorisés! A cet effet, consultez les informations figurant à la rubrique Processus de recyclage, aux étapes 8/9 et 9/9.

Pour le carton usagé, les communes disposent déjà de collectes qui fonctionnent bien. Dans diverses fabriques de carton et de papier en Suisse, les processus de recyclage ont fait leurs preuves. Le carton usagé normal n’a donc pas sa place dans le «Sac de Recyclage». Reportez-vous au calendrier des déchets de votre commune de résidence pour en savoir davantage.

Le commerce de détail, comme Migros et Coop, fournit une prestation volontaire en collectant les bouteilles en plastique, que personne d’autre ne doit payer en supplément (mise en place des points de collecte, manutention dans les magasins, transports entre les magasins et les centrales d’exploitation, regroupement dans les presses à balles, etc.). Les communes ne sont en revanche pas en mesure d’offrir de tels services gratuitement, ou alors uniquement dans un cadre restreint. Le prix du «Sac de Recyclage» permet de rémunérer financièrement toutes les étapes du processus, de la collecte au tri. Un point de collecte est donc rémunéré de sorte à couvrir l’essentiel de son travail.

Le «Sac de Recyclage» offre en outre une prestation supplémentaire intéressante, c’est-à-dire la collecte et le recyclage des briques à boissons!

La collecte et le recyclage des bouteilles à boissons en PET, des cannettes en aluminium ou du verre ne sont pas non plus gratuits pour le consommateur. Ici, le système est financé à l’achat du produit. Une contribution ou une taxe correspondante est déjà inclue dans le prix d’achat (notions: contribution anticipée de recyclage (CAR), taxe anticipée de recyclage (TAR), taxe d’élimination anticipée (TEA)).

Pour les fractions du «Sac de Recyclage», c’est-à-dire les bouteilles en plastique et les briques à boissons, ces contributions ou taxes ne sont pas comprises dans le prix d’achat des produits. C’est pourquoi une taxe au sac est nécessaire pour financer l’ensemble du système de collecte et de recyclage du «Sac de Recyclage».

L’association CI Sac de Recyclage propose un prix indicatif de Fr. 1.70 pour un sac de 35 litres. Le point de vente est toutefois libre de décider du prix de vente effectif. Ce dernier dépend aussi des conditions locales ou régionales, p. ex. de la taxe de base dans la commune ou de la possibilité de cette dernière à soutenir financièrement cette collecte.

Le système de «Sac de Recyclage» n’en étant qu’à ses débuts en Suisse, au point de ne pas être proposé sur tout le territoire national, le symbole spécifique du «Sac de Recyclage» (pictogramme) ne peut pas encore être imprimé sur les emballages.